Rechercher dans ce blog

Superstition


Un exemple: se faire envoyer des tissus bénis, sous prétexte que la femme qui a touché le vêtement de Jésus en a été guérie (Marc 5:28-29) - ou en s'appuyant sur Actes 19:11-12.

Cela relève de la superstition et rejoint les dérives catholiques (et autres) terrestres, psychiques, démoniaques, même si cela est fait "de bonne foi".


En Marc 5:28-30 nous avons une femme qui prend l'initiative de toucher le vêtement de Jésus - et non pas Jésus qui lui dit: "touche mon vêtement et tu seras guérie".


En Actes 19:11-12 c'est le peuple qui prend l'initiative d'appliquer sur les malades des linges ou des mouchoirs - et non pas Paul qui dit: "appliquez sur les malades des linges ou des mouchoirs qui ont touché mon corps, et les maladies vous quitteront, et les esprits malins sortiront".


Voyez-vous la différence ?

Allez-vous continuer de vous laisser influencer par les marchands de superstition ?

Ou saisirez-vous au vol la vérité, qui rend libre ?

Allez-vous continuer de décorer votre prison, plutôt que d'en sortir (la porte est ouverte) ?



Tout par grâce

Alors que l'homme s'attache à ses performances, ce livre nous ramène à une réalité spirituelle essentielle: la grâce de Dieu.

Charles H. Spurgeon, "Prince des prédicateurs", nous la décrit avec toute la passion et la vitalité qui le caractérisent.

Ce classique du 19e siècle énonce des vérités bibliques qui s'appliquent encore parfaitement aujourd'hui.

Indispensable au pécheur qui vient à Jésus-Christ, la grâce oeuvre tout autant dans la vie du croyant.


(Re)découvrez la profondeur de l'amour, du pardon et de la puissance de Dieu pour vous - votre vie en sera transformée ! 

Tout par grâce


Le Pentateuque Commentaire intégral verset par verset

Cette édition du Pentateuque commenté offre au lecteur l'outil de référence indispensable pour appréhender aujourd'hui les Écritures.

Elle propose:

  • le texte biblique intégral selon la traduction de la Nouvelle Bible Segond
  • un commentaire verset par verset, placé toujours en regard du texte biblique
  • de nombreux parallèles entre les deux Testaments
  • des renseignements sur l'étymologie
  • d'abondantes références culturelles
  • des commentaires de type pastoral et spirituel




Pour en finir avec les faux problèmes

"Sans Adam et Eve, le salut perd tout son sens" entend-on dire parfois. Car le salut apporté par Jésus résout le problème du péché entré dans le monde de par la désobéissance de ces 2 personnages.

Et qui dit Adam et Eve dit créationnisme...

Cette manière de voir les choses repose sur une interprétation première des écritures, et oublie que pour être universels et intemporels, ces textes sont volontairement symboliques, des images, des allégories, des métaphores, des paraboles, et que c'est spirituellement qu'on les comprend.


--- Méditez 3 minutes là-dessus avant de continuer votre lecture ---


Si on part du principe qu'Eve est notre âme et Adam notre esprit, on voit alors que le péché (le fait de ne pas atteindre notre objectif) est généré par notre âme (pensées, sentiments, volonté) et qu'il s'étend à notre esprit, qui perd sa relation (foi) avec l'Esprit de Dieu et s'égare - d'où les dérives.

Cette vision des choses est universelle et intemporelle, et ne crée pas de faux problème comme le fait l'interprétation immédiate des écritures.

Analysez toutes les disputes et polémiques sur des sujets relatifs à l'interprétation des textes, et vous constaterez qu'il s'agit de faux problèmes qui se dissipent dès lors qu'on aborde les textes spirituellement.


Quelques citations:

Faux problème: problème qui dispense de chercher une vraie solution (George Elgozy)

Les faux problèmes ont le mérite d'engendrer de fausses solutions (Robert Sabatier)

Savoir reconnaître les faux problèmes, c'est se préserver de 99% de conflits inutiles (Boualem Triki)


Les problèmes, ça n'existe pas: la preuve

Lire aussi cet article



Eloigne-toi de ces hommes-là

En quoi la Bible dit-elle que certains mouvements "chrétiens" actuels sont tout sauf chrétiens ?

2 Tim 3:2-7 : les hommes seront égoïstes (1), amis de l'argent (2), fanfarons (3), hautains (3), blasphémateurs (4), rebelles à leurs parents (5), ingrats (1), sans respect pour Dieu (1), insensibles (1), déloyaux (1), calomniateurs (4), sans discipline (5), cruels (5), ennemis du bien (4), traîtres (1), emportés (3), enflés d'orgueil (2), aimant le plaisir plus que Dieu (2), ayant l'apparence de la piété - mais reniant ce qui en fait la force (3).

Eloigne-toi de ces hommes-là.

Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité (6).


(1) les chrétiens, de nos jours, disent "je crois en Dieu" et en restent là - "j'ai donné ma vie à Jésus", mais ensuite écoutent, lisent et font ce qui les arrange.

(2) la théologie de la prospérité

(3) certains "prêcheurs" le sont visiblement, on le devine à leur première phrase, mais ceux qui les suivent sont coupables du même travers - ou du moins de suivre ces "prêcheurs"...

(4) ceux qui répandent une fausse idée de ce qu'est être chrétien, et ceux qui adhèrent aux théories complotistes

(5) sans commentaire, tellement c'est flagrant

(6) là, c'est du vécu (pour vous aussi je suppose): beaucoup de dérives entrent de cette manière dans les assemblées. Lire aussi 1 Tim 4:7


Eloigne-toi de ces hommes-là!



Esclave: La vérité cachée au sujet de votre identité en Christ


C'est en lisant ce livre que John MacArthur prit conscience de la mauvaise traduction du mot originel "esclave" par "serviteur". Il en a fait un livre dont voici le descriptif:

Une dissimulation aux conséquences énormes.

Il y a des siècles, les traducteurs anglais (et français) ont introduit une erreur dans le Nouveau Testament. Depuis, elle a été intentionnellement masquée et dissimulée. Votre propre Bible participe probablement à ce complot! (*)

Dans ce livre, John MacArthur dévoile clairement le noeud qui vous empêche peut-être d'entretenir une relation épanouissante et juste avec Dieu. L'ouvrage est solide. Il va au fond des choses. Avec un regard nouveau, vous découvrirez les richesses de votre salut d'une manière radicalement différente.

Que signifie être chrétien au sens où Jésus l'entend ? MacArthur déclare que cela se résume à un mot: esclave.

"Nous avons été rachetés à un grand prix. Nous appartenons à Christ. Nous sommes sa possession."

Esclave: La vérité cachée au sujet de votre identité en Christ


(*) La NBS (Nouvelle Bible Segond) traduit correctement



Galates 3

Galates 3 nous rappelle que le salut est par grâce (la part de Dieu), par la foi (notre part) - et non par les oeuvres.

Les chrétiens galates sont fascinés par les arguments de faux enseignants - ils sont comme ensorcelés. Beaucoup produisent de faux miracles - qui en attirent beaucoup dans leurs filets.

Il ont commencé leur vie nouvelle dans la puissance de l'Esprit saint, mais continuent sans cet Esprit en voulant suivre les lois religieuses de l'époque. On retrouve cette tendance chez les néo-judaïsants, qui pensent grandir spirituellement en suivant des règles, plutôt que de continuer à suivre l'Esprit saint.

La perpétuelle exaltation est un autre exemple de dérive: lire et méditer la Bible, prier, cela ennuie... alors on court après les derniers enseignements donnés par des "leaders" de passage. Le spirituel n'est pas celui qu'on croit: ce n'est pas celui qui prie en langues, etc., mais celui qui médite et met en pratique la Parole qui sort de la bouche de Dieu.

Suivre l'Esprit saint consiste avant tout à lire et méditer la Bible, et prier (écouter Dieu), pour éviter de se faire manipuler, soit par ceux qui veulent nous entraîner dans des règles néo-judaïsantes ou autres, soit par ceux qui mettent en avant une perpétuelle exaltation à courir après la dernière mode "spirituelle"...


Qui a l'oreille spirituelle écoute!

Discernez avec l'Esprit de Dieu!

Examinez tout, retenez ce qui est juste!

N'ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits!


Parallèle intéressant (5)


Beaucoup de parallèles peuvent être faits entre AT et NT, Jésus et d'autres personnages (Moïse, Elie, etc.)


Eve et l'Église

Eve, épouse d'Adam, a été créée pour le compléter

L'Église, épouse de Christ, a été créée pour Le compléter


40 jours dans désert

Elie, Moïse, Jésus - et les 3 sont présents à la transfiguration

Voir Les différents "40 jours" dans la Bible


En Luc 9:30-31, le départ est littéralement l'exode

Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Elie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu'il allait accomplir à Jérusalem.


Le serpent sur le poteau et la Croix

Jean 3:14: Dans le désert, Moïse a élevé le serpent d'airain sur un poteau. C'est ainsi que le Fils de l'homme doit, lui aussi, être élevé.


Sans oublier le descriptif saisissant de Jésus du Psaume 22 et d'Esaïe 53


Retrouvez d'autres parallèles dans:

De l'éternité à ici

Commençant par Moïse... Un guide pour découvrir Christ dans l'Ancien Testament


Désapprendre avant d'apprendre

Avant d'apprendre de la Bible et de l'Esprit de Dieu, nous avons à désapprendre beaucoup de choses.

Se convertir, par exemple, ce n'est pas changer de branche sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal, mais c'est changer d'arbre (pour celui de la Vie). C'est un changement radical, comme le traduit la NBS (Nouvelle Bible Segond): il s'agit de devenir une nouvelle création, un nouvel être, uni à Dieu, pour être fait à son image - en un mot: une métamorphose. La repentance n'est que le premier pas, le regret de nos actes, qui mène au baptême d'eau de Jean-Baptiste. Le second pas est la conversion : une fois mes actes regrettés (qui sont la conséquence de ma nature pécheresse) je renonce à cette nature pécheresse (la cause de ces actes), renoncement que je ne pourrai mettre en oeuvre que par le baptême de feu de Jésus. La repentance/baptême d'eau, c'est pour les péchés (lavés par le Sang, vin de la Cène). La conversion/baptême de feu, c'est pour le péché (brisé à la Croix, pain de la Cène).

L'Évangile, c'est littéralement "la bonne nouvelle". Lorsque Paul parle de son évangile (Galates), il parle de sa bonne nouvelle (du salut par la foi), par contraste avec la mauvaise nouvelle (du salut par les oeuvres) des judaïsants. L'évangéliste est celui qui annonce la bonne nouvelle.

L'Église désigne ceux qui sont "appelés hors de", hors du monde, de la chair et de la sphère de l'ennemi. C'est donc l'ensemble (l'assemblée) de ceux qui sont appelés hors de tout ce qui n'est pas conforme à la volonté de Dieu (tout en étant dans le monde...). Abraham a été appelé hors de son territoire d'origine. Dans le NT, on parle de l'Église à, et non pas de l'Église de: il y a une seule Église, et des assemblées. Dire les Églises est donc un non-sens.

Le Royaume n'est PAS de ce monde, il ne vient pas de manière à frapper le regard, et nous AVONS ÉTÉ transférés dans le Royaume: Il nous A FAITS Royaume, et ce Royaume est EN NOUS. La mauvaise compréhension du Royaume ressort de l'esprit de Judas, qui attendait un règne terrestre de Jésus: si quelqu'un n'est pas engendré d'en haut, il ne peut voir le Royaume de Dieu.

Lire aussi cet article

Complément: Esprit clair et cohérence



Il y a mal et mal

Il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ
afin que chacun reçoive selon qu'il aura fait
soit bien - soit mal
étant dans son corps

(2 Cor 5:10)

L'emploi du mot "mal" dans ce verset n'implique pas que le jugement des croyants concerne leurs péchés, puisque tous leurs péchés ont déjà été jugés en Christ. Le contraste entre les mots "bien" et "mal" ne concerne pas le bien et le mal du point de vue moral.

Dans ce verset le mot grec employé pour "mal" signifie "sans valeur", "inutile". Il ne s'agit pas ici de faire le mal, mais d'un manque total de valeur, d'une impossibilité de jamais offrir quelque avantage.

Ce sont des choses neutres (sport, loisirs, art, littérature, etc.) sur le plan moral, dont il s'agit ici, qui seront jugées comme "bien" si elles ont été accomplies dans l'intention de glorifier Dieu, et comme "mal" si on les a faites pour des intérêts égoïstes.

Dans 1 Cor 3:11-15 il est parlé de l'épreuve par le feu du fondement sur lequel nous construisons: si celui-ci est consumé, nous sommes sauvés comme au travers du feu. Mais sauvés quand même, du fait que tous nos péchés ont déjà été jugés en Christ.

Voir aussi 2 Pi 1:5-10

(d'après Marcher avec Christ de John MacArthur, pp. 212-213)


Racheter le temps

Eph 5:16 et Col 4:5 parlent de racheter le temps.

Cette expression "racheter le temps" signifie "ne pas perdre de temps en ne le mettant pas bien à profit", "ne pas perdre des occasions d'oeuvrer pour Dieu selon nos dons".

C'est aussi mettre en oeuvre dans notre vie de tous les jours la victoire accomplie une fois pour toutes à la Croix.

C'est proclamer le temps de la grâce - que Jésus est venu apporter dans ce monde - en vivant nous aussi de cette grâce.

Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse (Ps 90:12)

C'est donc mettre à profit le temps présent, saisir toutes les occasions qui se présentent pour glorifier Dieu.


Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu. Sachant que seule une personne sur dix recherche vraiment la vérité, moins nous aurons de succès, plus nous serons certains d'être dans la vérité.

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)

Articles les plus consultés