Jean 8:25 Qui es-tu ?

Ils lui disaient alors : Toi, qui es-tu ?
Jésus leur dit: Ce que je vous dis: Le Principe [de toutes choses] (*)
ou : Le Principe [de toutes choses] (*), moi-même qui vous parle
ou : Depuis le commencement, c'est moi qui vous parle (cf. Hé 1:2)

(*) Jean 1:1 : Dans le Principe était la Parole. Genèse 1:1 : Dans le Principe, Elohim créa... Il s'agit de l'origine, du fondement.

Ils lui dirent : Qui êtes-vous donc  ? Jésus leur répondit : Je suis le principe de toutes choses, moi-même qui vous parle. (Lemaistre de Sacy)

Ils lui dirent donc: Qui êtes-Vous ? Jésus leur répondit: Je suis le principe, Moi qui vous parle. (Fillion)

Ils lui dirent donc: Qui es-tu ? Jésus leur dit: Le principe, moi-même qui vous parle. (Vulgate)

Augustin
Le Sauveur venait de leur dire : "Si vous ne croyez pas que JE SUIS, vous mourrez dans votre péché". Ils lui demandent maintenant en qui ils doivent croire pour éviter cette mort dans le péché : "Ils lui dirent donc : Toi, qui es-tu ?", à savoir : tu nous as bien dit "si vous ne croyez pas que je suis", mais tu ne nous as pas appris qui tu étais. Il savait que quelques-uns d'entre eux devaient croire en lui, aussi à cette question : Toi, qui es-tu ? Il leur répond : "Le Principe, moi-même qui vous parle", pour leur apprendre ce qu'ils devaient croire de lui. Il ne leur dit point : Je suis le Principe, mais : "Croyez que je suis le Principe", ce qui paraît clairement dans le texte grec. Croyez donc que je suis le Principe, pour éviter de mourir dans vos péchés, car le Principe est immuable, il demeure toujours le même, en renouvelant toute chose. Il serait absurde de dire que le Fils est le Principe en refusant cette dénomination au Père, cependant il n'y a pas plus 2 principes qu'il n'y a 2 Dieu. L'Esprit saint est l'Esprit du Père et du Fils, mais il n'est ni le Père, ni le Fils. Cependant le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont un seul Dieu, une seule lumière, un seul Principe. Il ajoute : "Qui vous parle", c'est-à-dire, je me suis humilié pour vous, et je m'abaisse jusqu'à vous tenir ce langage. Croyez donc que je suis le Principe, car pour justifier et appuyer votre foi, non seulement je suis en effet le Principe, mais je vous parle. Supposez que le Principe fut resté tel qu'il est dans le Père, sans prendre la forme de l'esclave, comment les hommes pourraient-ils croire en lui, puisque leur esprit si faible ne peut recevoir l'idée d'une telle chose sans l'intermédiaire de la voix extérieure ?

Bède le Vénérable
Croyez que je suis le Principe, car pour vous je me suis abaissé jusqu'à vous tenir ce langage.

Alcuin d'York (conseiller de Charlemagne)
Ils ne comprirent point de qui Jésus voulait parler en disant : "Celui qui m'a envoyé est véridique". C'est ce qu'a ajouté l'évangéliste : "Et ils ne comprirent point", qu'il disait que Dieu était son Père, car ils n'avaient pas encore ouvert ces yeux du coeur, qui auraient pu leur faire comprendre l'égalité du Père et du Fils. Entendre du Père pour le Fils, c'est la même chose qu'exister par le Père, car celui qui lui donne d'entendre est aussi celui qui lui donne son essence.

Antoine Nouis (NT commentaire intégral verset par verset)
Puisque nous sommes dans l'évangile de Jean, je peux aussi entendre cette réponse dans le sens du prologue (de l'évangile de Jean) : Au commencement était la Parole. Le commencement n'est pas question de temps, mais de principe. A la question de savoir qui il est, Jésus répond en se présentant comme étant au commencement de toutes choses.

source

Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu. Sachant que seule une personne sur dix recherche vraiment la vérité, moins nous aurons de succès, plus nous serons certains d'être dans la vérité.

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)