Si certaines parties ne s'affichent pas, passez de https à http

Rechercher dans ce blog

Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu

Le coeur de la compréhension de la Bible : comprendre la Bible avec son coeur

Dans l'article Comprendre la Bible dans son essence, nous avons vu que l'approche spirituelle, bien que littérale d'une certaine manière, est la meilleure approche possible (Lisez aussi, pour votre profit, L'interprétation spirituelle des écritures). Dans cet article, nous allons vous donner des raisons supplémentaires du bien-fondé de cette approche de la Bible.


Reprenons pour commencer l'exemple de la décapitation de Jean-Baptiste : avec une approche purement morale, les seules choses que nous retiendrions seraient :
- ne jamais faire de promesse
- se garder de la séduction et de la chair

Un autre exemple, celui du jeune homme riche : une approche purement morale serait d'en conclure qu'il faut tout vendre pour gagner le Royaume.

Des autres paraboles, nous retiendrions qu'il faut faire ceci, qu'il ne faut pas faire cela... et nous ferions un catalogue de choses à faire et à ne pas faire... et nous retomberions dans le travers religieux, qui consiste à ajouter règle sur règle...

La Bible est concrète - elle nous donne des exemples, mais ces exemples sont sous-tendus par l'Esprit de Dieu : si nous nous laissons guider par cet Esprit, qui est amour, nous accomplissons les commandements d'amour sans même nous poser la question : est-ce dans le catalogue des bonnes actions ?

Dans le cas contraire, si nous tombons sur une situation qui n'est pas citée dans la Bible, sans l'Esprit, que ferons-nous ?

On raconte qu'au XIIIème siècle, à l'université de Paris, on s'interrogeait de savoir si de l'huile laissée dans un récipient sur le bord d'une fenêtre en hiver, gèlerait. Qu'a-t-on fait ? A-t-on fait l'expérience ? NON... on a consulté les écrits d'Aristote, pour voir ce qu'il en disait... ce qui en dit long sur l'esprit humain... et pas seulement de cette époque-là...

Faisons-nous la même erreur ? Imaginons que nous désirions savoir s'il est juste de faire grève dans un hôpital de grands brûlés : inutile de chercher si on en parle dans la Bible... par contre, l'Esprit d'amour nous parle au coeur, et nous convainc de ne pas participer à un tel mouvement.

C'est pourquoi l'Esprit d'amour est indispensable, et au coeur de la compréhension de la Bible : Tout commandement qu'il puisse y avoir, est résumé dans cette parole-ci : «Tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Romains 13:9)

Lire aussi La Bible
     

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)