Si certaines parties ne s'affichent pas, passez de https à http

Rechercher dans ce blog

Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu

LXX versus Qumrân

Comme vous le savez probablement si vous êtes assidu(e) à la lecture de ce blog ou de bibletude.org (sinon, vous pouvez lire cet article ou directement celui-ci), au IIIème siècle avant Jésus-Christ la Bible hébraïque est traduite en grec par les Hébreux (version des Septante, ou LXX). Les deux versions sont considérées comme identiques. Lorsque le Nouveau Testament est écrit, les citations de l'Ancien Testament qui y sont faites sont bien entendu tirées de la version de la Bible de l'époque (hébraïque et/ou LXX, peu importe, puisqu'elles sont identiques). Des siècles plus tard (après Jésus-Christ), les Massorètes, voyant que les chrétiens s'appuient sur cette version pour démontrer que Jésus est le Messie, croient bien faire en créant une nouvelle Bible en hébreu. Pour une raison incompréhensible, nos Anciens Testaments actuels sont traduits à partir de cette version massorétique, et non pas à partir de la Septante, Bible des premiers chrétiens. D'où les différences que nous constatons quand nous vérifions dans l'AT des citations qui en sont faites dans le NT. Et ceci, malgré les découvertes de Qumrân montrant que la version des LXX est effectivement identique à la version hébraïque prémassorétique.

Un exemple (il y en a d'autres, bien entendu) où Qumrân prouve que le texte grec correspond au texte hébreu d'origine : le lien entre les chapitres 10 et 11 de 1 Samuel.

Dans la TOB/2010, la dernière phrase du chapitre 10 est : Mais lui resta indifférent.
Une note en bas de page précise cependant : "Gr. a lu pour la dernière phrase : Et il advint, environ un mois après, que... et en fait le début du ch. 11. Le gr. est confirmé par Qumrân qui a un texte plus long."

Articles de ce blog sur la Septante (LXX)
     

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)