Rechercher dans ce blog

Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu

Attention aux raisonnements piégés!

"Si les textes devaient relever de la mythologie, si Adam, le déluge et la tour de Babel ne sont pas des personnages et des éléments historiques … alors Jésus-Christ n'est pas un personnage historique non plus !" (source) : là on est en plein dans le paradoxe du tiers exclu, qui est une manière de prendre le lecteur au piège...!

Origène dit : "Quel est l'homme de sens qui croira jamais que, le premier, le second et le troisième jours, le soir et le matin purent avoir lieu sans soleil, sans lune et sans étoiles, et que le jour, qui est nommé le premier, ait pu se produire lorsque le ciel n'était pas encore ? Qui serait assez stupide pour s'imaginer que Dieu a planté, à la manière d'un agriculteur, un jardin à Eden, dans un certain pays de l'Orient, et qu'il a placé là un arbre de vie tombant sous le sens, tel que celui qui en goûterait avec les dents du corps recevrait la vie ? À quoi bon en dire davantage lorsque chacun, s'il n'est dénué de sens, peut facilement relever une multitude de choses semblables que l'Écriture raconte comme si elles étaient réellement arrivées et qui, à les prendre textuellement, n'ont guère eu de réalité."

Paul dit en substance : "ces choses ont été écrites pour notre instruction... c'est spirituellement qu'on les comprend".

Jésus parlait en paraboles : il n'a jamais prétendu que les personnages de ses paraboles existaient vraiment.

Lorsque Dieu dit : "que la lumière soit!", notre esprit s'éclaire, les coins sombres sont révélés, les parties infectées de notre âme sont purifiées... c'est la conversion/metanoia. À la metanoia, la différence entre lumière et obscurité est manifest(é)e. etc.


Conclusion : méfiez-vous du piège du tiers exclu...

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)