Si certaines parties ne s'affichent pas, passez de https à http

Rechercher dans ce blog

Nous ne mesurons pas la réussite de ce site à sa popularité, mais à sa fidélité à Dieu

Le littéralisme

Ceux qui nous suivent depuis un certain temps savent que notre approche de la Bible est littéralement spirituelle, à savoir : la Bible se comprend spirituellement, mais ce sens spirituel est à prendre à la lettre.


Par exemple, le Livre de l'Apocalypse se lit spirituellement, mais ses avertissements concernant notre vie spirituelle doivent être accueillis littéralement (doivent être pris au sérieux : ce ne sont pas des fables).

Parmi ceux qui abordent la Bible uniquement littéralement, physiquement, Paul Tillich (Dynamique de la foi, pp57-58) distingue deux sortes d'approches : la naturelle, et la réactionnaire (le texte qui suit est une rédaction libre du texte de Tillich, qui est assez ardu).

Ceux qui ont l'approche naturelle sont dans l'incapacité de faire le tri entre le symbolique (qui montre des réalités sous forme allégorique) et les faits réels que le symbolique représente. S'ils sont honnêtes avec eux-mêmes, ceux qui ont cette approche finiront par comprendre cette distinction entre réalité et représentation de cette réalité.

D'autre préféreront le refoulement à l'incertitude déstabilisante que peut produire la découverte de la symbolique des textes bibliques (les créationnistes, p.ex.). Le littéralisme réactionnaire se rend compte que des questions se posent, mais il les refoule, consciemment ou non (par angoisse de l'insécurité). Cette attitude a encore une certaine légitimité s'il s'agit d'un questionnement très faible auquel on peut facilement répondre. Par contre, elle n'en a aucune quand elle brise l'esprit dans l'intimité de son coeur par des méthodes de propagande ou de manipulation psychologique, lorsqu'elle déchire l'unité et blesse l'intégrité des profondeurs de l'être.

L'ennemi n'est pas le littéralisme naturel, naïf, mais le littéralisme conscient qui réprime et agresse une pensée autonome.
           

Louer pour toutes choses

Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve. (William Law)

Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même. (Hélène Keller)

Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Martin Luther)

Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis. (Charles H. Spurgeon)

En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard (1 Thessaloniciens 5:18)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Ce site ne fait pas d'appels d'argent (*), mais a besoin de vos prières

(*) Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus!
(2 Thess 3:10)